Voyages

J’ai découvert : La Réserve Naturelle de Scandola

La réserve naturelle de Scandola

Vous avez envie de passer quelques jours à Ajaccio et vous avez besoin d’idées pour programmer votre séjour? La Réserve Naturelle de Scandola est un lieu magnifique entre mer et terre pour tous les amoureux de nature et de culture.

En Mai dernier, préparation des vacances avec un amie. Nous décidons de partir en Corse en prenant plusieurs points de chutes. Nous voilà donc parties un dimanche du mois de juin en direction d’Ajaccio. J’ai vraiment hâte d’y être car la Corse est une destination qui m’attire depuis toujours. J’ai hâte de découvrir ses plages et ses paysages.

A peine arrivées, nous récupérons notre voiture de location à l’aéroport Bonaparte puis nous filons direction Ajaccio afin de découvrir la ville et ses jolies ruelles.

Près du port, plusieurs cabanons présentent des excursions et nous craquons totalement pour la Réserve Naturelle de Scandola. On nous promet une journée inoubliable à bord d’un bateau semi-pneumatique. Notre esprit imagine déjà la splendeur des paysages! Nous avons opté pour l’organisme de loisirs Corsica Marittima.

Après avoir passé une nuit dans un logement en Air bnb, nous voilà reparties direction le port. Mon ventre gargouille, je me sens mal. Notre hôte de la veille a fortement insisté sur le fait que le bateau allait extrêmement vite. J’ai peur. Mais quand il faut y aller…

Réserve Naturelle de Scandola CorseLa croisière

Je monte à bord en compagnie de sept autres personnes, tout le monde rit et bavarde. Le bateau part et… Me voilà les bras en l’air ! J’adore la sensation de vitesse. Encore une somatisation inutile. Le bateau ralentit mais pourquoi ? Nous venons à peine de quitter Ajaccio. Les autres s’exclament, je tourne la tête. Et là ! Un spectacle inimaginable s’offre à nous. Six dauphins nous émerveillent d’un spectacle fabuleux. C’est juste magique, plus personne ne parle.

Il faut déjà repartir. Ainsi, le bateau prend le large et notre guide commence à nous présenter la réserve naturelle qui est inscrite au patrimoine mondial de l’UNESCO. Elle s’étend sur près de 80km, entre la presqu’île de Cap Rosso et Galeria. Il nous explique qu’il y a une faune et une flore riches et rares. Nous levons la tête et apercevons un balbuzard, qui est une espèce en voie de disparition. Puis passons tout près de la tour Génoise. 
 
Nous découvrons des grottes magnifiques, à l’eau turquoise, tout ceci avec, en fond, des chants corses. L’ambiance est paisible. J’apprécie ces moments de plénitude mais nous n’avons pas le droit de nous attarder. L’accès maritime est réglementé.

Pour manger, nous nous arrêtons dans un village de pêcheurs, Girolata, seulement accessible par la mer ou par un sentier, à pieds. Je n’ai pas aimé ce point de chute. L’endroit me semble transformé en attraction pour touristes. Les restaurants sont chers et il n’y a aucune ombre. Néanmoins, la vue est belle.

Village de pêcheurs Girolata

Chemin du retour. Nous admirons les roches volcaniques dont certaines comportent des stries horizontales. C’est dingue ce que peut faire la nature !

Et ensuite?

Nous sommes reparties avec des étoiles pleins les yeux… Mais pas le temps de flâner. Le camping Ras l’Bol, à Propriano, nous attend et nous avons un peu (beaucoup) de route à faire…

Share Button

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *