Myriam, alias Mimi, aventurière des temps modernes, participe à la nouvelle saison Koh Lanta Les Armes Secrètes ! Rien que pour toi, toi et toi, Myriam a accepté de relever le défi et de répondre à mes questions.

 

Qui est Myriam, l’aventurière Koh Lanta qui va faire de étincelles ?

Est-ce encore nécessaire de la présenter ? oui ? Alors, c’est parti !

Myriam a 36 ans et vit dans l’Ain. Elle est prof d’anglais et est la super maman de deux adorables garçons (moi, je manque d’objectivité ?!? Bon ok, j’avoue, je suis dingue de mes neveux !).  Tempérament de feu, un tantinet teigne, elle a persévéré et s’est accrochée pour participer à Koh Lanta et réaliser son rêve. Hâte de la voir évoluer dans les prochains épisodes !

 

Koh Lanta 2021 Myriam

Koh Lanta : comment se passe la sélection

N : Comment s’est passé le casting ? Quelles ont été les étapes ?

M : Le casting démarre par un questionnaire et des photos à envoyer par courrier. Puis, j’ai reçu un appel téléphonique et la casteuse m’a demandé d’envoyer une vidéo de présentation. Ensuite, j’ai fait une visio avec le directeur de casting. Un peu plus tard, j’ai recontré un jury. Après toutes ces étapes, il y a eu les tests psychologiques, physiques et médicaux. Globalement, le processus de sélection a pris 6 mois.

 

N : Vu le contexte, est ce qu’il y a eu des entretiens en visio ?

M : Un entretien de 20 minutes face caméra a été transformé, cette année,  en visio. Pour le reste, l’équipe a adapté tout le processus à la situation covid.

 

N : Quand as-tu su que tu partais ?

M : Entre 3 semaines et 1 mois avant le départ, j’ai eu la confirmation de ma sélection.

 

N : Comment as tu réussi à te libérer de ton travail ? Comment ça s’est passé ?

M : C’est une question que l’on me pose énormément en privé sur Instagram. J’ai beaucoup de collègues enseignants qui souhaitent se lancer dans l’aventure. C’est très compliqué avec l’Éducation Nationale. Mais mon choix a été très vite fait, j’ai dû démissionner sans aucun regret et j’ai eu la chance de retrouver mon poste dans la foulée. Je n’ai pas eu l’accord de la direction pour me libérer sur un temps précis, j’ai donc dû démissionner. Et encore une fois, sans regret.

 

Myriam, aventurière Koh Lanta 2021 : Passons à l’aventure…

 

Myriam aventurière koh lanta

 

N : Est-ce que tu appréhendais la composition de ton équipe ?

M : Oui, j’appréhendais énormément parce que j’avais peur d’être choisie en dernier alors qu’on ne se connaissait pas. En tant qu’enseignante, je ne constitue jamais des groupes où les éléves se choisissent. Je trouve cela délicat de manière générale. Mais c’est le processus adopté dans Koh Lanta et j’ai eu la chance et la fierté dêtre la première femme prise dans l’équipe jaune. Donc mon appréhension s’est vite effacée.

N : Et au niveau des personnalités des membres de l’équipe jaune, est-ce que cela s’est bien passé dès le 1er jour ?

M : Oui oui, avec les coéquipiers, ça se passe bien. Généralement, les premiers jours, c’est là ou tout le monde apprend à se connaître, tout va bien dans le meilleur des mondes. On verra par la suite si ça reste le cas ou pas 😉

 

N : Quelle a été ta force lors de ton aventure ?

M : On va dire que je misais énormément sur le mental. Ma force, peu importe le nombre de jours que j’ai passé sur l’île, vient de mon mental. J’ai été surprise de tout ce que je pouvais accomplir grâce à ma force mentale et de pourvoir autant repousser mes limites.

 

N : Qu’est- ce qui t’a le plus manqué lorsque tu étais sur l’île ?

M : Bah écoute, rien du tout parce que, encore une fois, j’étais tellement bien préparée mentalement, que j’ai « coupé les vannes de mon coeur  » (rires de Myriam). Mon cerveau était tellement prêt à ce manque que finalement, je n’ai pas souffert de quoi que ce soit [famille, nourriture]. Mon mental a pris le dessus et c’est cool !

 

N : Lors de cette expérience, t’es-tu découverte autrement ?

M : Non, ça a juste confirmé qui j’étais. Au début, je suis partie en me disant qu’il fallait que je fasse des efforts, que je sois discrète et pas trop exubérante. Et en fait, j’ai réussi à être moi-même. Dans le premier épisode, on voit mon fair-play, ce que j’essaie d’être de manière générale dans mon sport. Je n’ai rien appris sur moi ou sur ma personnalité parce que je me suis déjà construite et « j’aime la personne que je suis ». Par contre, il y a des choses que j’ai découvertes mais plus sur mes compétences mais ça vous le découvrirez un peu plus tard 🙂

 

Myriam, aventurière Koh Lanta : Une fois le 1er épisode passé…

N : Qu’est ce qui a bien pu te passer par la tête au moment où tu fais tomber le feu ? A quoi as-tu pensé à ce moment là ?

M : Ah quand j’ai fait tomber le feu, c’est drôle d’en parler ah ah. J’ai fait tomber le feu, c’est clairement moi qui le fait tomber. A vouloir trop en faire, comme je l’ai dit à Denis [Brogniart], j’en ai oublié ma mission principale qui était de tenir le plateau. J’ai ressenti une culpabilité énorme. Je me suis excusée 15 fois auprès de Thomas parce qu’il a été vaillant. Il a ramassé le feu à mains nues. Donc ouais, beaucoup de culpabilité. Si Thomas ne l’avait pas ramassé, je l’aurais clairement fait. D’ailleurs on m’entend dire « tiens moi le plateau, j’y vais ». Donc beaucoup de culpabilité mais c’était aussi drôle, c’est ce qui a marqué le début notre aventure.

 

 

N : Qu’as-tu pensé de ce premier épisode ? T’es tu reconnue ?

M : J’ai trouvé que le premier épisode était très représentatif de mes premiers jours d’aventure et du début d’aventure des jaunes. Je suis très satisfaite du montage qui a été fait et des valeurs que je voulais véhiculer. Je suis très fière de ce début d’aventure.

 

La question de mon abonnée :

 » Ca a quel goût les larves et les insectes », Beautyaddictfromparis

En polynésie, il y a très peu d’insectes. Je n’ai croisé aucune araignée ni toile. Il n’y a que des crabes. Si j’avais croisé des larves et des insectes, je pense que je les aurais mangé au barbecue sans problème mais ce ne fut pas le cas. Je me suis contentée de crabes.

 

Le mot de la fin by Mimi

M : Tu viens regarder l’épisode à la maison demain ou pas ?

(NDLR : fou rire des deux parties et j’en ris encore, je ne m’attendais pas du tout à cette question)

Mon mot de la fin ? Restez connectés car l’épisode 2 va envoyer du lourd, les jaunes vont se réveiller ! Va falloir nous suivre et être fidéle aux jaunes. Je vous aime !

 

Mon mot de la fin

N : J’ai passé un très bon moment avec Myriam. Elle est rigolote et ne se prend pas au sérieux. Bon, elle s’est moquée de mon rire de souris mais c’est tellement vrai mouahaha. Vous allez me dire que c’est ma soeur et que je ne suis pas objective… Mais si, je sais l’être et elle a su rester fidèle à ce qu’elle est dans la vraie vie. Et je suis fière d’elle !

 

Alors tous derrière elle et à très vite pour un nouvel article ! Et n’oublie pas de laisser un coeur si l’article t’a plu 🙂

 

Nyna

 

Le site de l’agence :

www.nynacommunication.fr

Les articles à ne pas rater !

Filtres Instagram pour vos stories

Une après-midi à city Aventure

Comment débuter sur Instagram

Share Button